VENTOUX VELO RECORD

Publié le par Jos

Jean-Pascal ROUX
Team Scott Vélo 101      

 
Jean-Pascal, habite Bédoin, c'est un passionné de sports et notamment de Vélo, il exerce la profession de Kiné à Carpentras.
Aprés une belle carrière chez les jeunes et chez les amateurs, puis quelques années consacrées à d'autres priorités, profesionnelles et familliales ; on le retouve depuis quelques saisons sur les cyclos sportives avec tout le talent et le panache qui l'habite.
Cette saison 2006 lui a permis d'écrire l'une des plus belles pages de cyclisme sur le Géant de Provence !
Nous ne pouvons qu'être respectueux et admiratif face à cet authentique exploit !
Jocelyn
Bientôt un autre recordman du Mont-Ventoux : Stéphane RUBIO




Photo vélo 101



15/05/2006  Bédoin le côté le plus noble 11 montées en moins de 24 h

( article source vélo 101 )


7h10. C'est parti ! Jean-Pascal Roux s'est élancé à 5 heures ce matin. Il avait projeté d'effectuer sa première montée du Ventoux en 1h38 et a finalement été un peu plus vite que prévu. Le vent souffle de manière défavorable au sommet du Géant de Provence, dans la nuit enveloppant le Vaucluse. Il fait 13 degrés au pied du mont, 7 degrés au sommet. Des conditions climatiques idéales qui ont permis à Jean-Pascal de pointer en tête dès le premier poste intermédiaire, au virage de Saint-Estève, qu'il a franchi en 16'41" (contre 17 minutes envisagées). Parti avec les manchettes, le coureur du team Scott-Vélo 101 a rapidement fait tomber ses protections contre le froid, son coeur battant à 140 pulsations-minutes en moyenne. Et c'est en 1h36'02" qu'il a gravi sa première ascension du Mont Ventoux, conformément à ses plans.

9h05. Le soleil s'est levé sur le Mont Ventoux, rendant la seconde ascension de Jean-Pascal Roux particulièrement féérique. Ouvert des deux côtés depuis ce week-end, le Ventoux a commencé à s'animer. Un premier cyclo a été croisé dans la descente et quelques groupes débutent l'ascension à leur tour. Jean-Pascal, lui, a déjà deux grimpées dans les jambes. Sa seconde escalade s'est tenue dans les mêmes temps que la première, en 1h36'32". C'est donc bien mieux que prévu. A l'occasion de cette deuxième ascension, l'Auvergnat du Ventoux est passé au virage de Saint-Estève en 17'40" puis au Chalet Reynard en 1h08'46", avec une avance de deux minutes sur son tableau de marche. Les jambes tournent bien et Jean-Pascal commence à s'alimenter régulièrement, son coeur battant à 135 pulsations-minutes en moyenne depuis le départ.

11h10. Dans sa troisième ascension du Mont Ventoux, Jean-Pascal Roux a affiché une régularité déconcertante : 1h36'32". Le même temps, à la seconde près, que lors de sa seconde montée. Alors qu'il avait prévu de perdre du temps sur la troisième ascension, ayant misé sur une escalade en 1h41, Jean-Pascal s'est maintenu dans les temps des précédents passages au sommet du Ventoux. Avec le lever du jour, la température a monté d'un cran. Le nombre de coureurs s'est accru sur les pentes du Géant de Provence, ce qui apporte un peu de compagnie à Jean-Pascal, qui grimpe avec un rythme cardiaque évalué à 132-133 pulsations-minute. Un rythme bas qui devrait lui permettre d'aller très loin encore. Pour l'heure, l'Auvergnat est dans les temps pour devenir recordman du monde. Tout marche comme sur des roulettes, seul un changement de roue ayant été nécessaire.


© Vélo 101
13h15. Les ascensions se succèdent pour Jean-Pascal Roux, qui a réalisé sa quatrième montée du Mont Ventoux depuis 5 heures ce matin en 1h39. Toutes les conditions sont réunies pour permettre au grimpeur Auvergnat d'entrer dans l'Histoire du Mont Chauve la nuit prochaine. La météo n'est pas trop chaude, ce qui convient tout à fait à Jean-Pascal, qui n'aime pas la grosse chaleur. Notre marathonien enchaîne donc les ascensions, quatre à présent, toujours en avance sur son tableau de marche. Pour l'heure, les descentes s'effectuent en voiture, ce qui lui permet de souffler un peu (il faut vingt minutes pour descendre le Mont Ventoux) et de se ravitailler pour éviter la fringale. Son pouls est régulier : 135 pulsations-minutes depuis le début du challenge à l'aube. Et à l'heure du ravitaillement des suiveurs, le coureur du team Scott-Vélo 101 s'attaque sans répit à sa cinquième montée de la journée.
 
15h15. Ca y est ! Voilà Jean-Pascal Roux arrivé à mi-chemin de son périple. Pas en terme de temps (il est parti depuis dix heures maintenant et il lui reste quatorze heures à effectuer sur la selle) mais en terme d'ascensions. Le record du monde du nombre de montées du Ventoux par Bedoin en vingt-quatre heures a été établi à neuf l'an passé par Jean-Michel Robert. Avec à présent cinq ascensions dans les jambes, Jean-Pascal vient de s'attaquer à la seconde partie de son défi, encouragé dans sa folle aventure par les nombreux cyclos lancés à l'assaut des pentes du Ventoux en ce beau début d'après-midi, ni trop chaud ni trop frais. Un peu fatigué, Jean-Pascal va désormais commencer à grimper au mental. Il a mis 1h43'56" pour sa cinquième escalade du Ventoux et redoute à présent la sixième, celle qui s'effectuera sous les températures les plus élevées de la journée.

17h30. La sixième ascension du Ventoux était la plus redoutée par Jean-Pascal Roux, en raison de la chaleur. Celle-ci n'a pas épargné notre valeureux champion : 28 degrés au pied du col, 17 au sommet ! L'Auvergnat a donc pioché un peu, connaissant un passage difficile dans la première partie, avec des débuts de crampe, mais il s'est vite refait une santé pour franchir le sommet du Géant de Provence une sixième fois en douze heures en 1h49'55". Les touristes et cyclos présents sur les pentes du Ventoux ont compris l'enjeu de la bataille livrée depuis l'aube par Jean-Pascal et notre héros a reçu de chaleureux encouragements au cours de sa sixième ascension. Les spectateurs sont même allés jusqu'à former une haie d'honneur au coureur dans les derniers hectomètres. Tout le monde manifeste à présent un sacré respect pour celui qui grimpe depuis maintenant douze heures. Denis Féau, un cyclosportif renommé d'Orange, qui a monté le Ventoux en 1h30, s'est même volontairement interdit de doubler Jean-Pascal Roux par respect pour son exploit. Une page d'Histoire est en train de s'écrire sur les pentes du Ventoux.

19h45. La nuit tombera bientôt sur le Mont Ventoux et Jean-Pascal Roux poursuit inlassablement son raid sur les pentes dénudées du Mont Chauve. Et de sept ! Le grimpeur de 1,88 mètre a accompli sa septième ascension de la journée en 1h50'47". Evidemment, après quatorze heures d'efforts, la fatigue se fait ressentir. Jean-Pascal a souffert de quelques maux de ventre au cours de sa septième montée du Ventoux et craint à présent les crampes d'estomac. Il ingurgite donc boissons anti-crampes et aliments solides, passant désormais au salé pour se caler l'estomac. Déjà, le Géant de Provence a chassé les promeneurs pour passer la soirée en tête à tête avec l'homme en passe de le dompter. A l'heure où Jean-Pascal Roux entame sa huitième ascension du Mont Ventoux, il ne reste guère plus que quelques touristes Belges pour l'encourager. Bientôt, notre courageux Auvergnat sera comme seul au monde, dans la nuit enveloppant doucement le Vaucluse.

21h45. Parti depuis 5 heures ce matin, Jean-Pascal Roux touche le record du nombre d'ascensions du Ventoux du bout des doigts à présent. Il vient de boucler sa huitième montée du Mont Chauve dans la journée. Tandis que le soleil s'est couché, laissant après lui la tiédeur d'une chaude journée, notre champion a poursuivi son périple dans la pénombre. Une dizaine de personnes l'encadrent toujours dans cette folle aventure. La motivation de Jean-Pascal n'est pas entamée. A peine descendu le Mont Ventoux en voiture, il a renfourché sa machine pour s'attaquer à sa huitième montée du col sacré. La fatigue commence à peser et c'est en 1h54 que le grimpeur Auvergnat a bouclé sa huitième ascension du Mont Ventoux, celle le plaçant désormais à une montée du record détenu depuis l'an passé par Jean-Michel Robert. Chaque coup de pédale donné par Jean-Pascal rapproche un peu plus notre héros de l'exploit.

00h30. Les derniers rayons de lumière ont été absorbés par la nuit. Il fait à présent nuit noire sur les pentes du Mont Ventoux. La nature a repris ses droits. Marcassins et chevreuils sillonnent les différents versants, seul un homme s'acharnant encore et toujours à gravir le Géant de Provence par sa face la plus raide, celle de Bedoin. Depuis vingt heures à présent, Jean-Pascal Roux est sur sa machine, à enchaîner les ascensions du Mont Ventoux dans le but de devenir le recordman du monde du nombre de montées du Ventoux en vingt-quatre heures. Ce sera bientôt chose faite car le voici à présent codétenteur du record avec neuf ascensions ! C'est fait, Jean-Pascal Roux a égalé dans le noir complet la performance de Jean-Michel Robert. Ne pédalant plus qu'au mental, le champion du team Scott-Vélo 101 a réalisé sa neuvième ascension en 1h56'19". C'est maintenant que tout se joue. Il reste un peu moins de cinq heures à Jean-Pascal pour tenter la passe de dix, voire de onze ascensions !

2h40. Le record égalé, Jean-Pascal Roux a abordé son véritable défi : réaliser non pas dix mais onze ascensions, histoire de placer la barre très haut pour quelques années. Très vite redescendu de sa neuvième ascension, le grimpeur Auvergnat est reparti pour une dixième montée inédite. Encouragé par ses derniers suiveurs, les plus fidèles, ceux qui auront vécu l'aventure de bout en bout, Jean-Pascal a terminé sa dixième ascension en 2h01'38". Le vélo a commencé à craquer, lui qui roule sans cesser depuis maintenant vingt-deux heures ! Notre champion solitaire a croisé sur sa route quelques habitants du Ventoux : renards, lièvres, biches... Et dans ce spectacle étourdissant, noyé dans la nuit fraîche, Jean-Pascal a conclu sa dixième ascension avec juste assez de temps pour redescendre au pied du Mont et partir à la conquête d'une onzième montée historique.

4h51. Et c'est fini ! Vingt-quatre heures après le lancement de son pari fou, Jean-Pascal Roux est allé au bout de lui-même, vidé physiquement et mentalement, pour écrire au sommet du Mont Ventoux une nouvelle page d'Histoire. Ces vingt-quatre dernières heures, le champion du team Scott-Vélo 101 aura accompli onze ascensions du Mont Ventoux, réalisant son objectif sous le regard de ses derniers supporters. Trois voitures suiveuses ont accompagné le périple de Jean-Pascal dans la onzième et dernière ascension, celle du record ! Reparti à 2h47, il restait 2h13 exactement à Jean-Pascal pour effectuer sa dernière montée du Mont Chauve. Il a donc dû s'appuyer sur les mêmes bases qu'à l'occasion de la dixième ascension. Epuisé mais vivement soutenu, que ce soit par ses supporters directs ou par les coups de téléphone, Jean-Pascal a serré les dents, remontant les manchettes dans la nuit froide pour parvenir au sommet de sa onzième ascension en 2h02'51".

Epilogue. A 4h51, après vingt-quatre heures passées à pédaler sur les pentes du Mont Ventoux sans discontinuer, Jean-Pascal Roux (team Scott-Vélo 101) est entré ce soir dans l'Histoire du mont mythique. Les 2 derniers kilomètres auront été impitoyables mais Jean-Pascal est parvenu devant l'Observatoire pour la onzième fois de la journée, écrivant une nouvelle page d'Histoire sur les pentes d'un mont indomptable. Au sommet, le champagne, conservé au frais par la nuit, est venu saluer l'événement. Vidé, notre héros a ensuite regagné la voiture pour prendre un congé bien mérité. Son principal ennui aura été une douleur lancinante au genou au cours de la journée. Mais Jean-Pascal est de la race des champions. Et ça, le Mont Ventoux l'a deviné, lui qui s'est incliné ce soir face à son Géant de Provence.

( Article : Source vélo 101 )

Le tableau de marche de Jean - Pascal Roux:

Montée 1 :     1 h 36' 02"
Montée 2 :     1 h 36' 32"
Montée 3 :     1 h 36' 32"
Montée 4 :     1 h 39'
Montée 5 :     1 h 43' 56"
Montée 6 :     1 h 49' 55"
Montée 7 :     1 h 50' 47"
Montée 8:      1 h 54'
Montée 9 :     1 h 56' 19"
Montée 10 :   2 h 01' 38"
Montée 11 :   2 h 02' 51"



Publié dans CYCLISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

baghdadi 27/06/2010 19:49



Je l'ai grimpé aujourd'ui pour la 1ère fois en 2h10mn par Bédoin et croyez-moi que c'est du costaud! Je tire mon chapeau à ce gars!! Quel prouesse!



JEAN FRANCOIS JEANNE 28/07/2009 09:17

TOUTES MES FELICITATIONS POUR CET EXPLOIT INCROYABLE. EN TANT QUE CYCLISTE JE CONNAIS LE VENTOUX ET LE GRAVIR UNE FOIS FUT TERRIBLE ALORS J'IMAGINE LA DIFFICULTEE D'UN TEL ENCHAINEMENT . MILLE BRAVOS